20150805_061831[1]

Depuis mes débuts en course à pied, beaucoup de choses ont changé dans mon quotidien, c’est une nouvelle hygiène de vie. J’écoute beaucoup plus mon corps, je veille à lui apporter les éléments nutritifs dont il a besoin et cela passe par un changement de mes habitudes alimentaires. Je fais plus attention à ce que je mets dans mon assiette en quantité et qualité. Eh oui si l’on veut améliorer ses performances, il faut faire attention à son assiette, car la prise de poids aura un impact sur les performances physiques du coureur. Sans s’affamer bien sûr, puisque les sucres lents sont essentiels pour l’endurance. Depuis quelque temps, je me suis mise à la course à jeun, environ 1 fois par semaine. Cette technique est très discuté car elle peut être dangereuse si mal pratiquée, surtout par des personnes novices en sport d’endurance.

Qu’est-ce que la course à jeun ?

courir à jeun signifie courir sans avoir absorbé de nourriture depuis la veille. Le matin au réveil, notre stock glucidique est au plus bas, le but sera d’épuiser les dernières réserves glucidiques se trouvant dans le foie (le glycogène) pour ensuite mobiliser une autre source d’énergie, la filière lipidique (le  gras). Celle-ci prendra le relais pour alimenter nos muscles. le but sera donc:

  • la perte de poids : « sécher » avant une compétition.
  • la préparation marathon : pour aider à passer le fameux mur des 30 kilomètres. on habitue ainsi son corps à puiser dans la filière lipidique après avoir épuisé le glucose présent dans la circulation sanguine.

quelques règles

  • Pas tous les jours, une fois par semaine est suffisant
  • S’hydrater avant le départ avec un grand verre d’eau et s’hydrater pendant le run
  • Ne pas forcer, c’est en courant lentement que l’on obtient une consommation optimale des graisses
  • Pas plus d’une heure d’effort, au-delà il y a production de corps cétonique dangereux pour la santé
  • Attention à l’hypoglycémie (signes : faim, fatigue, sueur, pâleur, vertige, palpitations, maux de tête…) pensez à toujours avoir du sucre sur soi et prévenir quelqu’un du lieu ou l’on va courir.

De plus en plus de personnes pratiquent la course à jeun, si elle a un impact positif dans une préparation sportive ou une recherche de perte de poids, mal pratiqué elle peut aussi devenir dangereuse pour la santé. donc on commence en douceur par 20 à 30 minutes de course et on augmente progressivement. Ma séance à jeun dure 45 minutes à 1 heure au maximum, je ne vais jamais au-delà. Si vous recherchez la perte de poids, elle ne se fera pas rapidement mais progressivement.

Publicités