Au départ, je n’avais pas prévu de faire cette course, mais j’ai eu la chance de gagner mon dossard grâce à St-Yorre qui était partenaire de l’événement. Je n’avais pas vraiment d’objectif, sauf celui de la terminer et d’ainsi m’entraîner sur une plus longue distance en course. J’avais centré mon entrainement de l’été sur le Paris-Versailles et ne pensais pas trop aux autres courses. Après mon temps sur le Paris-Versailles, qui m’étonne encore, j’ai commencé à me projeter sur le 20 km et à me dire « pourquoi pas 1h45 », mais je savais que cela aller être dure.

Le matin de la course, je suis toujours accompagnée de Seb qui porte les couleurs de la team TOM TOM et de Nadia (@bibilou sur instagram) qui habite aussi prés de chez moi. c’était notre première rencontre, en dehors des réseaux sociaux, une belle rencontre! Nous avons eu la chance de trouver tout de suite une place non loin de la tour Eiffel lieu de rendez vous de la team St-Yorre. c’est là aussi qu’on s’est donné rendez-vous avec d’autres instarunners. Jackie du blog http://smoukinettepanda.com nous rejoint, c’est toujours un plaisir se rencontrer. nous pouvons voir les sas de départ qui se repartissent jusqu’au stade Emile Antoine. Une chance pour moi et Seb, nous avons un dossard pour le sas 1h35, que nous nous empressons de rejoindre.

20151011_094421[1]

Nous sommes sur le pont, derrière les préférentiels, je regarde autour de moi, j’aperçois devant le meneur d’allure 1h40 et derrière celui d’1h45, je vais donc essayer de ne pas me faire doubler par lui. Il fait froid, je saute sur place, mais le vent me saisit, ça se bouscule pas mal dans le sas pour essayer de gagner quelques places.

Nous démarrons notre course juste après les préférentiels, c’est difficile de doubler tellement il y a de monde, j’arrive à me mettre sur la droite mais il y a beaucoup de voiture de garées et je manque plusieurs fois de me prendre un rétro. le premier kilomètre est en cote, mais j’arrive à trouver mon rythme 12km/h puis je monte à 13km/h dès la fin de cette première côte. je vois à quelques mètres devant moi le meneur 1h40, je garde ce rythme et le suit. 5ème kilomètre à 24:25 et Premier ravitaillement, je ne m’arrête pas, j’ai de l’eau sur moi. Je double alors le meneur 1h40 qui a ralenti pour attendre les coureurs qui s’hydratent.  on se dirige vers le bois de Boulogne, le parcours est plutôt agréable, je prends beaucoup de plaisir sur cette partie de parcours. On passe prés de l’hippodrome de Longchamp et on remonte l’avenue de l’hippodrome. Une cote à monter dans la forêt et je vois le meneur 1h40 qui revient à mon niveau. Je décide de le suivre si je peux jusque-là fin.

Au second ravitaillement, je prends 2 quartiers d’orange et m’empresse de rejoindre le meneur d’allure. Ça descend, jusqu’aux quais de seine, on voit la tour Eiffel, l’arrivée! He non ! nous ne sommes qu’au 13ème kilomètre. s’enchaîne ensuite les fameux tunnels, qui cassent bien les jambes. Au dernier ravitaillement, je ne prends rien, j’essaye de rattraper le meneur d’1h40 qui s’éloigne, mon rythme a baissé, je sens que je manque d’énergie au 16ème kilomètre. je me dis que j’aurais dû acheter des gels, ou au moins du prendre quelque chose au ravitaillement. Après le pont Royal je rejoins un concurrent de la team St-Yorre, on se remotive et j’accélère pour les 2 derniers kilomètres. Une petite frayeur sur la dernière montée avant la ligne d’arrivée, jambes en coton, tête qui tourne, je ralentis, bois un peu d’eau et j’accélère sur les derniers mètres. Je passe la ligne d’arrivée vidée mais fière de moi, à ma montre 1h40’29 (temps officiel 1h40’55).

20151011_123232[1]

Publicités