Courir en été, c’est un vrai plaisir pour moi ! pouvoir enfiler mon short, mettre mes baskets et partir. j’aime sentir le soleil, passer dans les sous-bois pour trouver un coup de fraîcheur ! mais cela peut vite devenir une agonie en cas de fortes chaleurs. Il faut donc adapter sa pratique aux conditions météo. Pour ne pas subir la chaleur, il faut éviter de courir lorsque le soleil est à son zénith, même éviter de courir au soleil en cas de canicule. Courir tôt le matin est ma solution. L’atmosphère s’est rafraîchi par la nuit,  entre 6h et 8h c’est l’idéal.  j’ai l’habitude de pratiquer régulièrement le run à jeun même en hiver et j’ai toujours de l’eau sur moi. Je m’hydrate régulièrement donc en été, je garde mes bonnes habitudes, en augmentant le volume d’eau emporté.

Avec une composition d’environ 65% en eau, le corps humain est dépendant de l’équilibre des entrées et sorties de ce liquide, il ne faut donc surtout pas prendre les risques de déshydratation à la légère ! sur un footing d’1h, notre corps peut perdre 1 litre d’eau alors imaginez lors d’une course ou par temps chaud ! plus l’exercice est intense, plus nos pertes hydriques vont être importante et si elles ne sont pas compensées, la baisse de performance est assurées ! Une bonne hydratation évite aussi le risque de crampes et de blessures tel que les tendinites.

j’ai plusieurs types de ceintures d’hydratation selon la sortie que je fais. Pour mes runs à jeun et sur les courses, j’utilise ma ceinture Flipbelt  et un bidon d’hydratation simple hydratation

La ceinture est très pratique, équipée d’une poche avec 4 ouvertures, on y glisse, portable, clefs, gels…. et je coince le bidon à mon dos. sur le site Flipbelt, vous pouvez trouver des nouveaux bidons avec plusieurs contenances. Mon bidon fait 380 ml.

Pour mes sorties un peu plus longues ou plus chaudes, j’utilise la ceinture d’hydratation fitletic J’ai choisi celle de 2 bidons de 250 ml. par contre ma morphologie n’est pas faite pour la mettre devant, elle me gène,  donc pas de soucis je la retourne. Contrairement à Seb et Héléna avec qui je fais la plupart de mes courses et qui ont tous deux choisi cette ceinture pour leurs courses, moi je la réserve pour l’endurance fondamentale.

2016-08-24 11.47.56

Les flasques de la ceinture sont très pratiques, un système de valves permet de faire sortir le liquide en appuyant sur le bidon, et se referme automatiquement. Pus de fuites ou de difficulté pour les ouvrir. J’ai donc utilisé les flasques (que l’on peut acheter séparément) avec le gilet running Kalenji et avec la jupe cuissard kanergi trail de Kalenji. Mon mari cours avec le short de trail Kalenji  qui a les mêmes poches que la jupe et emporte aussi mes flasques pour ses runs.

2016-08-24 12.22.28

 

Pour mes sorties longues, j’utilise le sac à dos d’hydratation Kalenji (test que vous trouverez ici), selon la distance et la température, j’utilise une poche d’1 ou 2 litres.

Donc buvez sans modération !  A la vôtre 🙂

 

 

 

 

 

Publicités