Depuis quelques mois, ma pratique de la course à pied a évolué, j’ai commencé à me diriger vers des courses nature et du trail. Mon premier trail en Mai m’a appris qu’on ne peut partir sur ce type de course sans une bonne paire de running au risque de se blesser et de ne pas prendre de plaisir.
Le choix de la paire idéale n’est pas simple quand on est novice de cette discipline, beaucoup de marques sont sur le marché. c’est pourquoi pour ma première paire, j’ai décidé de me fier aux recommandations du site de la Saintelyon, car c’est mon objectif de fin d’année (enfin la 44km). Sur le site, ils conseillaient les Mizuno Mujin 3 (Mizuno étant partenaire sur cette course). Etant fan de la gamme wave rider et après avoir lu les avis de la version 2, je me suis lancée.

2016-10-06_11-09-121

Pour cette 3 ème édition, Mizuno s’est associé à Michelin pour équiper la semelle extérieure de la chaussure et offrir une meilleure adhérence et traction. Vu les résultats de l’association Adidas et Continental, sur mes glide 7, j’avais hâte de tester ce nouveau duo. Conçue pour les trails longues distances, la mujin 3 s’adresse aux coureurs universels à pronateurs.
Le colorie femme est très sympa, des couleurs flashy très tendance, en les prenant on sent les renforts tout autour de la chaussure et le part pierres à l’avant. Au premier essayage, je suis très confortable, elles sont assez larges, mes pieds ne sont pas à l’étroit. Les premières sorties se font sur terrain mixte avec quelques kilomètres de route avant d’atteindre la forêt, je ne ressens pas de sentiment d’inconfort aux passages sur routes. Dés l’arrivée en foret c’est un réel plaisir de les avoir aux pieds. Quelques passages sur chemins humides, avec de la mousse me montrent une bonne accroche, de même sur terrain gras (crampons XtaticRide pour une accroche à 360°). Au retour toujours pas d’inconfort sur route, on sent le changement de surface, mais l’amorti fait son job.

2016-10-06_11-10-021
Je les ai testé sur une sortie trail, de 16 km dans la vallée de Chevreuse (78) , avec un peu de dénivelé. Sur ce terrain avec des portions très instables, je me suis régalée, mon pied était bien maintenu, je ne me suis pas tordu une seule fois la cheville, ce qui était ma crainte après mon fameux trail de Mai. Je me suis surprise à accélérer dans les descentes comme jamais, moi qui suis toujours en train de freiner, d’essayer de me rattraper à quelque chose. Là, j’ai pris enfin du plaisir ! les changements de directions rapides se font sans glissement, naturellement grâce à leurs flexibilités et leurs dynamismes. Les crampons de la mujin 3 offrent une adhérence et une traction parfaite qui permet de bien relancer dans les montées les plus raides.

Pour résumer, la Mizuno Mujin 3 est une chaussure faite pour les trais longues distances, plus destiné aux personnes ayant des pieds larges (je n’ai eu aucune ampoules). L’association de Mizuno et Michelin en fait une paire de trail pourvu d’une très bonne accroche. On retrouve un vrai sentiment de confort et de sécurité pendant la course.

Dans une semaine je fais un trail de nuit de 33km, je compléterais mon article au besoin. Vous les trouverez ici à 140 € ou ici à 150€ en version GORE-TEX paire que j’ai eu la chance de gagner sur un jeu concours sur Facebook grâce à univers running et Mizuno.

2016-10-06_11-37-231
Version Gore-Tex

2016-10-06_11-37-541

Publicités