Petit retour rapide sur le trail des cerfs, du 14 Mai à la Queue-lez-Yvelines. Ce trail entre dans le challenge natura trail (enfin quand il a lieu), il propose 3 distances, 20km 363D+, 35km 756D+ et 50km 994D+ je suis partie sur le 35km

L’avantage avec les courses de proximité, c’est qu’on a pas besoin d’aller la veille chercher les dossards et ça c’est un vrai confort. Avec Nadia on a donc récupéré les dossards une demi-heure avant leur départ de la course juste le temps de se changer et de passer aux toilettes (pas de queue pour une fois!) On s’équipe et on rejoint la ligne de départ.

Nous partons tranquillement en queue de peloton on double quelques concurrents sans s’emballer. On court   environs deux kilomètres pour rejoindre les bois avec les premières petites montées qui sont surtout du faux plat. On prend notre rythme de croisière tout se passe bien jusqu’au km 11 pour moi, là je commence à me sentir un peu faible je prends une pâte de fruits (que j’avais fait moi-même la veille), de la solution isotonique mais je sens que ça ne me fait pas grand-chose. Je reprends une pâte de fruit commence à m’inquiéter de ne pas avoir le ravitaillement on est km 16 quelqu’un m’indique qu’il faut attendre le km 18 Nadia me donne une de ses pâtes de fruits, au bout de 5 minutes je me sens beaucoup mieux je peux ré accélérer. Au ravitaillement qui est en fait au km 20, je fais le plein ! je mange bananes, Tuc, pain d’épices et abricots sec, on remplit les flasques D’eau et on repart. La reprise est difficile je me sens un peu lourde 😅

Le parcours est vraiment sympa, le plus souvent en forêt, le terrain est stable malgré plusieurs passages sableux qui nous obligent à courir sur les côtés du parcours.  Le temps idéal, quelques gouttes de pluie à un moment mais on est protégé par les arbres.

Entre le km 20 et le km 30, on n’arrête pas de descendre pour remonter aussitôt. on a vraiment l’impression qu’ils ont mis tout le dénivelé sur ces 10 km 😅. On n’a pas le temps de récupérer si bien que dans une montée Nadia me dit que sa montre indique 200 de fréquence cardiaque! Au ralenti un peu le rythme pour faire descendre son cardio cela me permet à moi de bien récupérer aussi. Ce passage est fait de beaucoup de single, pas facile de doubler, donc de temps en temps on s’écarte un peu pour laisser passer les autres. Depuis quelques kilomètres, je sens une gêne dans le dos, ça frotte. Déjà sur mon dernier trail j’ai eu ce souci et j’ai fini avec un gros échauffement. Je pensais que c’était dû à ma ceinture cardio, mais vu que j’ai un cardio au poignet avec ma garmin 735, ça ne vient pas de ça.

Après le 2ème ravitaillement, Nadia va mieux, son cardio se régule, donc on accélère un peu. Je vois qu’il reste 4km, donc j’accélère pour voir si j’en ai encore sous le pied. A deux kilomètres de l’arrivée, je rattrape deux femmes. Me voyant la doubler, l’une d’elles accélère, j’accélère aussi mais ma montre affiche 4’50. Je me dis «calme toi cocotte, il te reste 2km» donc je reste derrière. Sur le dernier kilomètre, je la suis toujours, on double l’autre féminine. On entre dans le stade  pour un dernier tour de piste. Je sens que si j’accélère maintenant, je n’arriverais pas a tenir mon sprint sur les 300 dernièrs mètres. Donc je reste à quelques mètres, jusqu’au dernier virage ou je me mets à accélérer, l’autre féminine accélère aussi, pour finir au sprint, mais je passe avant elle la ligne d’arrivée avec une pointe à 2’30 😅 Chrono officiel 3h57 je finis 8ème de ma catégorie.

Bilan de cette course : un cadre magnifique, un parcours très roulant sur les 20 premiers et 5 derniers kilomètres. De belles montées et descentes, avec beaucoup de singles sur l’autre partie. De belles rencontres en fin de parcours, j’ai enfin pu rencontrer @laetitia_da_silva accompagnée par @laroutedutrail (instagram).

IMG_20170514_153954_891

Côté matériel, je finis avec une grosse brûlure dans le dos dû au frottement de ma brassière avec le sac à dos 😢 Donc je vais devoir en trouver une adaptée à la pratique du trail. De nouveaux tests en perspective….

Publicités