Retour sur la R-race (maxi_race D’Annecy en duo) avec Seb, qui faisait son baptême de trail en montagne.
1er relais pour moi, Annecy – Doussard 44km 2500 D+ et D-
Départ 3h45, 15 min après les coureurs de l’ultra et maxirace en solo. Je flippe un peu de partir après toute cette foule de traileurs 😱 mais on nous rassure, nous ne prenons pas les mêmes sentiers au départ pour la montée du semnoz de 18km 1200D+. Dans le SAS je retrouve Damien de la teamcompextrail2018 qui me rassure aussi pour la barrière horaire .
Ça part vite 5’20 pour moi sur les 2 premiers km de plat le long du lac mais je suis vite calmée par la montée ou je sors vite mes bâtons. Un peu gauche au départ par manque d’habitude, les mollets qui tirent un peu , mais j’arrive à trouver un bon rythme de montée. On rejoint les ultra et maxi solo sur un embranchement, ça fait du monde d’un coup mais les chemins sont larges donc pas de soucis, jusqu’à un passage où il y a de la neige, ça glisse, le chemin est étroit, c’est les embouteillages 😱 26 min pour faire 1 km ! Ça repart ensuite jusqu’au haut du Semnoz et le 1er ravito.

C’est parti pour la descente, j’enfile les manchons car il commence à pleuvioter et on sent bien la fraîcheur. Les 1ers km de descente sont bien roulants, puis ça se complique un peu. Ca se rétrécit, il y a pas mal de pierres, de racines, ça glisse et du coup ça ralentit pas mal devant. C’est compliqué de garder son rythme ou de doubler. J’y vais tranquille du coup ça permet de se reposer un peu avant la seconde montée qui s’annonce comme un bon morceau.
Le rythme est bien trouvé avec les bâtons, j’avance à un bon rythme sur cette seconde montée, mais je suis vite ralenti dans les chemins étroits, on ne peut pas doubler…. je profite d’un virage plus large et d’un faux plat pour dépasser le trailer devant moi qui est complètement cuit! Il en laisse traîner ses bâtons ! Ma montre indique 1800D+ quand un bénévole nous annonce encore 300 D+ pour le sommet. Punaise qu’elle est longue cette côte ! A un moment j’en viens même à me dire que je vais revendre mon dossard pour les templiers, que je n’en suis pas capable 🙈 des pensées qui traversent l’esprit mais vite oubliées quand on arrive au point de vue sur le lac le lac, enfin ! Ça redonne la pêche.
Cette seconde descente est un peu catastrophique pour certains, ça freine beaucoup, même d’un coup 😱 grosse frayeur car avec mes bâtons dans la main, pointes à l’avant j’ai évité l’embrochage de justesse 🙈 C’est frustrant d’être bloquée derrière, je n’arrive pas à doubler. J’avoue manquer cruellement d’expérience sur ce type de terrain, ce qui m’empêche d’accélérer et doubler. Comme pour l’autre descente ça me permet de récupérer.
Km 37 le ravito d’eau, je suis super contente de retrouver Hélène de la teamcompextrail2018. Elle court quelques mètres avec moi m’aide à remplir ma flasque et me reboote pour la dernière montée. Je suis bien, je prends un gel pour me donner un coup de boost car depuis le début je ne mange pas grand-chose. Cette dernière bosse ce monte bien, les chemins sont larges, on double facilement. Vient enfin la dernière descente qui nous emmène jusqu’à doussard. Je replis les bâtons qui ne me serviront plus et je double car j’ai perdu trop de temps sur la descente d’avant. Là c’est beaucoup moins technique, je me fais plaisir. J’arrive sur la route en descente, je me lâche, un peu trop même, 4’50 je double pas mal de monde. Reste 2,5km me dit une bénévole ! Oups on va ralentir un peu car j’ai un marathon dans les jambes quand même 😅 arrivée à Doussard j’accélère pour passer la ligne et retrouver mon binôme @mc_run78 à qui je passe le relais pour finir cette maxi race. 8h19 pour moi pour ces 44km 2500D+
Mon binôme fera sa partie en 6h56 pour 38km 2500D+ ce qui nous fait un chrono total de 15h17.
Malgré le monde sur certaines portions, nous en avons pris plein les yeux et on a envie de revenir très vite, pour faire sûrement le tour complet cette fois-ci.
Niveau récupération, j’ai commencé 2h après la course le programme récupération après compétition avec mon compex SP6.0 et ce matin pratiquement pas de courbatures, pas de douleurs 👍 donc la reprise de l’entraînement va pouvoir se faire tranquillement